Remettre en marche les pierres arrêtées
Duo chorégraphique pour quelques cailloux

Création 2003
Tout public
35 minutes
Jauge 150

« On dirait que les pierres, autour de moi, sommeillent. Peut-être suffirait-il de poser la main contre elles pour sentir, au plus profond du grain, trembler encore le noyau de braise. [...] comme si le temps, ici, s'était mué en pur espace. »

Michel Le Bris in Le grand dehors


« Je parle des pierres que rien n'altéra jamais que la lente usure qui commença avec le temps, avec elles. »

Roger Caillois in Pierres

Deux femmes, des pierres et le temps qui passe... Usure.
Une double temporalité : celle de l'humain et celle de la roche...
Une poésie de l'éboulis, de la trace, de l'effritement...

EQUIPE :
sur une proposition de Pascale Fayet
co-écriture et interprétation : Nathalie Baldo
Pascale Fayet
création sonore et interprétation : Falter Bramnk
lumières : Annie Leuridan
lampes : Pierrick Brocart
robes : Annick Bailliet
photographies : Bruno Dewaele

PARTENAIRES :
Coproduction : Danse à Lille - La pluie qui tombe.
Aide à la création : Conseil Régional Nord – Pas de Calais
Avec le soutien de la Ville de Wattrelos