Un cheval {é}perdu - Teaser
danse/musique/objets/masque
tout public à partir de 5 ans

Projet à formes variables : en rue / en salle / installation étrangement habitée...

"Parce que l'errance est une espèce de quête du lieu acceptable, une quête aussi de ces zones intermédiaires, avec toujours cette même question : qu'est-ce que je fais là" Raymond Depardon - Errance.

EN RUE :
Performance danse/musique /forme déambulatoire
Création 2006

Rencontre ludique, poétique et fortuite entre une femme cheval et un musicien, le duo pose une présence incongrue dans un lieu. L’un cherche l’autre, le rencontre presque, lui échappe, lui revient. Rien n’est prévisible. La femme-cheval erre, cherche, perd sa route, se noie dans le paysage (ou dans sa vie), ne sait pas vraiment où elle va: vagabonde, perdue, [é]perdue. Elle chemine, s'arrête un moment et nous livre, entre danse et théâtre d'objet, ses égarements, ses petites folies…

EN SALLE :
Création en Novembre 2011
40 minutes
Jauge 100

Après avoir erré longtemps, L'éperdue a trouvé refuge ici : la maison.
Elle connaît cet endroit et pourtant elle n'y est jamais venue.
Elle sait seulement que d'autres sont passées là avant elle.
Elle sait qu'ici, elle a un choix à faire.
Alors, seule, éperdue encore, elle cherche, elle hésite, elle s'amuse, elle attend.
Elle passe d'un état à l'autre, ouvre les portes des armoires, pose une crinière sur sa tête et comme une adolescente, se lance dans une danse effrénée, dénoue l'énigme d'un jeu absurde, tente mille et une petites métamorphoses, cherche l'envol, l'échappée, la suspension du galop, le souffle, le bouleversement intérieur qui fera d'elle un animal à part entière, un être entier, puissant et libre...
Elle partira peut-être alors pour une grande et fougueuse chevauchée avec le troupeau...

Installation (étrangement habitée... ).
Déambulatoire pour le public

Cette installation se construit en collaboration étroite avec les équipes des lieux d'accueil.
Elle est à géométrie variable...
C'est un couloir, un corridor, un espace à traverser d'un point à un autre.
A la recherche d'une possible métamorphose, le spectateur y déambule librement... y prend son temps ou s'y presse parfois guidé par des personnages hybrides, mi chevaux mi humains.
C'est pour chacun une expérience singulière. Une visite onirique un rien troublante, faite de rencontres insolites autour de l'image de la femme cheval, faite de tentatives de petites métamorphoses dérisoires.

L'équipe artistique et technique de la compagnie est constituée en fonction du projet.
Un travail en amont avec un groupe d'amateurs peut être également envisagé.

EQUIPE :
Conception : Nathalie Baldo et Johanne Huysman avec la complicité de Julien Aillet
Interprétation : Nathalie Baldo + artistes invités sur les versions rue et installation
Scénographie/objets/images : Johanne Huysman et Nathalie Baldo
Costume: Nathalie Baldo
Création lumières et régie tournées : Nathalie Perrier
Mise en son: Robin Mignot

PARTENAIRES :
Coproduction Le Grand Bleu ENPDA Lille, pour la version salle et installation.
Production La pluie qui tombe pour la version rue